Créer mon blog M'identifier

Suite et fin de la balade à Marrakech…

Le 9 décembre 2013, 16:45 dans Voyage 0

patchworkSoleil, piscine, palmiers, végétation luxuriante, douceurs orientales et j’en passe, malgré la crise, la ville rouge continue d’émoustiller les visiteurs du monde entier et on comprend pourquoi !  Fief des peintres, stylistes et créateurs en tout genre, Marrakech ne cesse de se réinventer et d’offrir délectations et découvertes culturelles.

Flâner dans les jardins de Majorelle, de l’Agdal ou le parc de la Ménara, visiter les quartiers de la médina ou marchander dans les souks, siroter un jus d’orange sur la place Jemaâ el-Fna sur un fond de derbouka et parmi les charmeurs de serpents ou encore bronzer à la terrasse d’un café ou au bord de la piscine, à Marrakech on ne s’ennuie pas!

Voici un petit débrief des endroits que j’ai apprécié durant ce séjour:

Le Café des épices situé place Rahba Lakdima en plein cœur de la médina, une ambiance simple aux couleurs chaudes qui nous rappellent celles de la ville. Le must : la terrasse sur le toit qui surplombe tout le panorama de la médina, idéale pour une pause café ou un diner sous les étoiles.
N’hésitez pas à tester leur thé ou café épicés !

cafe-epicecafe-epice-vue

En plein cœur des souks se trouve un somptueux riad « Dar Cherifa », au sein duquel se cache le café littéraire. Pas facile à débusquer mais qui mérite une pause gourmande. Un espace culturel où paix et sérénité règnent en maitre, dans un décor aux influences métissées.

Poursuivez la balade vers la place des Ferblantiers au cœur du Mellah, ancien quartier juif de la ville à côté du palais El badi et de la Mosquée de la kasbah. Une place très agréable pour flâner parmi les artisans travaillant le verre, le fer et les cuivres. Si vous levez la tête vous pourrez apercevoir des cigognes dans leur nid sur les murs du Palais.
place-ferblantier-marrakech place-ferblantier place-ferblantier-vue place-ferblantier-savon place-ferblantier-cygogne

Vous avez accès au marché des épices en sortant de la place sur la droite.epices-homme

Je me suis aussi laissée tenter par un golf à la Palmeraie. Un vaste plateau désertique parsemé de palmiers et habité par des personnalités étrangères aux riads et palais impressionnants.
Des visites accompagnées de la Palmeraie se font à dos de chameaux, à vélo ou en quad pour découvrir le côté historique de ce lieu!
A noter qu’un golf à 11h du matin sous 40°… n’a pas été mon choix le plus judicieux. ;)

palmeraie-plateau palmeraie-joueur-golf palmeraie-golf oranger-palmeraie

Je souhaitais aussi vous parlez du quartier des tanneurs. Un lieu pittoresque où l’on travaille le cuir. On ose imaginer l’odeur qui y règne d’autant que les peaux y sont travaillées avec de la chaux et des excréments (d’animaux). Un petit brin de menthe sous le nez n’est donc pas de trop.

Situé en dehors des souks, à Bab Ailen l’endroit n’est pas facile à trouver. Votre flaire ne vous y emmènera pas non plus, l’endroit est orienté de telle manière à ne pas incommoder la ville. Il est préférable de prendre un guide.

Enfin, laissez moi vous emmenez au Jardin Bio-Aromatique de l’Ourika. Rappelez vous, cette vallée verdoyante du Haut Atlas et ces 7 cascades à une trentaine de km de la ville.

Quand j’ai appris qu’on y trouvait un jardin avec des plantes aromatiques, médicinales et huiles essentielles mes sens n’ont fait qu’un tour ! Petite escapade olfactive et bien-être.

jardin-bio-aromatique-ourika
Fleur de Safran
fleur-safranjardin-bio-fleur-sechechevre-ourika-seule

A bientôt Marrakech!
aurevoir-marrakech-nuit

Des Harchas pour le goûter

Le 2 décembre 2013, 17:23 dans Cuisine 0

Je continue mes petites escapades et ce weekend après plusieurs heures de marche dans les souks je m’accorde une pause goûter bien méritée. C’est là, que je découvre les fameuses galettes de semoule : les HARCHAS.
Ni une ni deux je me procure la recette et je retente à la maison.

  • Voilà ce que ça donne :

250g de semoule FINE (attention pas de semoule à couscous)
½ càc de sel
2 càs de sucre semoule
1 sachet de levure chimique
1 sachet de sucre vanillé
100g de beurre
15cl de lait

Cette recette peut-être salée ou sucrée selon les goûts, vous pouvez aussi varier les plaisirs et ajouter une c-à-s de fleur d’oranger, d’eau de rose, d’anis etc…

  • Une préparation simple et rapide:

Dans un récipient, mélanger la semoule, le sel, le sucre, le sucre vanillé et la levure chimique.
Ajoutez le beurre fondu (et fleur d’oranger ou autres saveurs) à la préparation et mélangez pour obtenir une texture sablée.

Enfin, ajoutez le lait en remuant le saladier, et laissez la semoule absorber le liquide pendant quelques minutes.

Faites chauffer (à feu doux) une poêle sans matière grasse supplémentaire et saupoudrer de semoule.
Confectionnez des petites galettes et les faire dorer de chaque côté.

 A déguster bien chaud avec du miel, ou nature.harchas

Une soupe pour l’hiver

Le 27 novembre 2013, 11:19 dans Cuisine 0

Bouuuh, 9° ce matin! Et oui, même au Maroc les temps sont frais en cette fin novembre.
Je pense qu’on est d’accord, en ce moment on est tous à la recherche d’une recette qui réchauffe.
Aujourd’hui, je vous présente une soupe typique du Maroc: la Bissara. Reine de l’hiver, elle s’invite chez vous pour vous réchauffer le temps d’un instant!  

  • Ingrédients

500g de fèves sèches
8 gousses d’ail
1 c-à-c de sel
1 c-à-c de piment doux
1 c-à-c de cumin
Paprika

  • Préparation

Portez à ébullition environ 1,5 L d’eau.
Nettoyer et lavez les fèves puis les plongez dans l’eau bouillante en y ajoutant les gousses d’ail (écrasées avec le plat d’un couteau), sel et piment.
Laissez mijoter pendant 30 min.
Une fois les fèves bien cuites, laissez les refroidir et passez le tout au mixeur.
Pour obtenir une soupe bien onctueuse et sans morceaux je vous conseille de la filtrer à la passoire.
Remettez une dernière fois la soupe à réchauffer à feu doux. Servez en saupoudrant de cumin, de paprika et d’une cuillère d’huile d’olive pour rehausser le goût.

Régalez-vous!

Voir la suite ≫